Leçon de chinois et coutumes

le

Article écrit en octobre 2008 sur mon blog pour mes études en Chine.

Dans toutes les langues, il existe des différences entre ce qu’on apprend dans les livres et ce qui est réellement utilisé. Une de mes amies chinoises était très amusée de regarder mon cours de l’an passé et m’a fait quelques corrections d’usage ! Je les trouve intéressantes pour toute personne désireuse d’apprendre le chinois ou tout simplement curieuse de connaître quelques habitudes.

Ne dites pas … mais dites :

– Si vous rencontrez un jeune, ne dites pas 你好 (ni hao) mais 嗨 (haï (prononcé comme en anglais))

– Si vous quittez un jeune, ne dites pas 再见 (zai jian) mais 拜拜 (baie baie (prononcé comme en anglais))

– Si vous voulez demander un renseignement, dérangez quelqu’un, vous excuser pour quelque chose,… ne dites pas 对不起 (dui bu qi) mais 不好意思 (bu hao yi si). C’est valable quelque soit l’âge de la personne, c’est moins formel que la première version (qui est tout aussi correcte mais moins actuelle disons).

Comment comprendre un chinois :

– Si vous voulez offrir quelque chose (par exemple le restaurant), il est de coutume de refuser 3 fois pour les chinois. J’avais été avec une copine et je voulais l’inviter, elle refusa. Ne voulant pas la froisser, je n’ai pas insisté. Elle m’a demandé après comment on faisait en Europe et m’a dit qu’en Chine, de manière à ne pas forcer la main de celui qui proposait, il fallait d’abord refuser, par politesse, et attendre que l’invitant insiste pour finalement accepter. Je lui ai dit que chez nous, non, c’est non, donc on respecte ce que la personne nous a répondu et on n’insiste en général pas! La façon de penser est très différente selon les continents ! Ceci dit, on a quand même séparé l’addition. Je payerai la prochaine fois!

– Quand un chinois rencontre un étranger, il se présente en général sous son nom occidental, allez savoir pourquoi. C’est vrai qu’en général, leurs noms sont difficile à retenir, mais bon, on est quand même en Chine, non?! C’est parfois assez drôle parce qu’ils se choisissent des noms quelques fois difficiles à prononcer pour eux. J’ai par exemple un ami qui s’est présenté sous le nom de Bluce… J’ai dû le faire répéter 3 fois pour comprendre qu’en fait il se faisait appeler BRuce. Avec l’accent chinois, je ne vous dis pas le mal que j’ai eu à trouver ! Une autre amie s’appelle Xue Qing et elle se présente aux autres sous le nom de Carole ou Carotte, selon ce qu’ils préfèrent !

– Quand un chinois parle à un étranger, il va tout faire pour que l’étranger ne voit qu’une face agréable de la Chine et des chinois. Il se montrera agréable, courtois, prévenant, etc. Apparement, selon 2 amies, ils sont tout à fait différents entre eux, limite à engueuler un autre chinois pour quelque chose qu’un occidental pourrait faire inpunément (par exemple jouer de la flûte dans un magasin pour essayer des partitions).

– Un Occidental est riche, c’est bien connu. Ca se voit partout, les prix sont toujours plus élevés pour nous. Cela a été fait de façon flagrante et très impolie quand j’étais avec mon amie Yiwei. Elle parle parfaitement Français, c’est un ami commun qui nous a fait nous rencontrer. J’avais été, ce lundi, lui rendre visite dans son quartier. Celui-ci est un peu loin de la station de métro, alors après avoir été la voir, on retourne en taxi jusqu’au métro. Elle me dit qu’elle déteste les chauffeurs de taxi pékinois parce qu’ils sont arnaqueurs et désagréables. Eh bien je vais vous en donner un exemple ici: il nous dit tout d’abord qu’il n’est pas comme les autres chauffeurs qui font faire des détours de manière à gagner plus d’argent puis se met à tourner en rond en prétextant avoir perdu le chemin pour la station de métro puis au bout de quelques minutes à faire quatre fois la même route, se décide comme si de rien était pour le premier chemin qu’il avait emprunté… Mouais, honnête? Ensuite,je l’entends demander en chinois où j’habite. Yiwei lui répond Xizhimen puis ils commencent à s’exciter en chinois, à parler rapidemment et de façon véhémente. Je n’ai rien compris, mais Yiwei n’avait pas l’air content. Une fois sorties du taxi, elle me dit d’un air indigné « Tu sais ce qu’il m’a dit? Quand je lui ai répondu que tu habitais à Xizhimen, il a dit qu’il pouvait conduire jusque là, c’était à peine 50RMB, et de toute façon, tu est occidentale, donc tu es riche, tu peux dépenser cet argent! ». C’est tout de même incroyable de voir comment certaines personnes ici raisonnent. En tout cas, je me suis rendue compte à ce moment-là à quel point mon amie est quelqu’un de généreux et gentil !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s